Migration vers le Nuage

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Comment orienter le système TI de votre entreprise vers le nuage? D’un côté, on entend dire que tout le monde le fait et, de l’autre, on parle des coûts élevés de quelque chose qui, en principe, devrait économiser notre argent. Il suffit d’évaluer attentivement ses besoins et d’avancer pas à pas. Dans cet article vous allez découvrir comment réaliser la migration vers le Nuage.

Le nuage est en expansion et les entreprises qui l’adoptent pour de différents segments de leurs affaires sont de plus en plus nombreuses. Le revenu du fournisseur de la solution nuage ne cesse d’augmenter. Selon Statista, entreprise pour les statistiques, les revenus mondiaux des services publics nuage sont estimés à 175 milliard de dollars. Les services nuage ont une croissance de 15% au niveau mondial. La tendance est évidente – les services nuage sont en train de gagner le marché et deviendront même plus répandus à l’avenir.

Si les entreprises (et lesquelles, et à partir de quel moment…) s’orienteront vers le nuage faisait objet de beaucoup de débats dans le monde. Les discussions aboutissent à de nombreux dilemmes de nature commerciale, comme de nature technique : de la réduction des coûts de l’infrastructure TI, par la disponibilité, la sécurité, l’efficacité, la nécessité, la rapidité, les avantages commerciaux, jusqu’au risque de l’enfermement propriétaire.

En bref, les avantages de l’informatique en nuage sont les coûts initiaux moins élevés, la facilité de manipulation, la mise à jour (toujours la dernière version du logiciel), la flexibilité et la mobilité. Afin de profiter de ces avantages, les entreprises devraient aborder les solutions nuage de même manière que toute autre nouvelle technologie. Les solutions nuage doivent être évaluées, comprises et enfin adoptées uniquement si elles apportent un avantage concurrentiel, les coûts moins élevés et une amélioration quotidienne du fonctionnement des affaires. La tendance est que sur les prochaines 10 années, la plupart des services TI passeront à quelque chose qui ressemble au modèle actuel de la distribution d’énergie, c’est-à-dire, la TI sera traitée comme un produit de consommation. Les services nuage seront de plus en plus simples et tout ce que les entreprises devront savoir sera: combien ça coûte et où « brancher », tout comme l’électricité.

Migration vers le nuage est un processus de transfert des données, des applications ou d’autres éléments opérationnels des services situés dans l’entreprise, à ceux qui se trouvent dehors (nuage) ou le transfert des données en général d’un entourage à un autre. Chaque entreprise doit évaluer le rapport coût-efficacité, ses besoins commerciaux, les frais de migration, estimer ce qu’elle peut ou ne peut pas faire dans le nuage, ainsi que ce qu’elle gagne et perd avec la migration. Donc, la question de la migration est tout d’abord une question de nature organisationnelle, plutôt que de nature TI. La façon dont l’entreprise effectue ses opérations quotidiennes peut avoir une influence importante sur cette estimation. On a tendance à oublier qu’il y a des solutions que les entreprises ont utilisées pendant des années et que celles-ci doivent s’adapter à un entourage nuage ou passer à une solution nuage prête à l’emploi. C’est surtout important lorsqu’il s’agit des logiciels d’entreprise.

Certaines choses sont probablement déjà dans une sorte de nuage – même si ce n’est pas si évident ou nommé de la sorte. Les réseaux informatisés, les serveurs et Internet existent depuis longtemps. La plupart des entreprises qui ont leur propre domaine, site Internet et adresse e-mail gardent ces éléments quelque part en dehors du réseau informatique local, le plus souvent avec le fournisseur d’accès. Ces services sont d’une certaine façon naturellement stockés dans le nuage, cloud to cloud backup. Les entreprises possédant une infrastructure TI interne peuvent aussi réfléchir sur les solutions nuage qui mèneraient à un nuage hybride.

Le stockage et le partage des fichiers et la collaboration ont toujours représenté un défi. Les outils nuage résolvent élégamment ce problème. Les entreprises en utilisent déjà certains, tels que Google Drive, Drop box, One Drive et d’autres outils pareils. Si la sécurité est importante (et elle l’est certainement), les entreprises devraient se demander comment rendre possible la gestion de ces services afin d’empêcher une fuite potentielle des informations confidentielles. La question est de savoir combien de gens utilisent déjà ces services avant même que les entreprises sachent que les données se trouvent sur ces services. Cela devrait être pris en compte en migrant au nuage. On recommande vivement de sauvegarder et de stocker les sauvegardes – link to backup and disaster recovery en dehors de l’endroit où l’entreprise est située, et le nuage pourrait être une bonne solution.

Les frais de la migration vers le Nuage

Les frais sont déterminés en fonction de ce qui est stocké sur le Nuage. Étant donné les avantages du nuage dont on parle le plus, il est facile de négliger l’existence des frais, de même que leur montant. Pour cette raison, il est important que chaque entreprise calcule pour elle-même les frais réels des systèmes TI, ainsi que d’essayer d’anticiper et de calculer les frais à venir d’une solution nuage équivalente ou meilleure. Les frais directs sont relativement faciles à calculer et à estimer parce qu’ils sont visibles sur les factures des fournisseurs TI : l’acquisition du matériel informatique et du logiciel, la maintenance ou le support. Le problème c’est que les frais qui ne sont pas si visibles et évidents sont beaucoup plus difficiles à calculer. Ici on ne va mentionner que les types les plus élémentaires des frais indirects : le temps de panne, le temps que les employés passent à présent à administrer leurs propres ordinateurs, etc.
Si la TI devient en quelque sorte comparable aux biens de consommation, cela implique qu’on ne pourra pas gérer une entreprise sans elle. Dans ce sens-là, de même qu’on ne peut pas imaginer le e-business sans électricité, sans téléphone portable ou sans ordinateur, il se peut que bientôt ce soit aussi le cas avec le nuage. Lorsque tout le monde aura bénéficié des avantages du nuage, cela ne sera plus un avantage ; de plus, ce sera « conditio sine qua non », une condition essentielle pour une entreprise réussie.

Comment ITAF peut-il aider?

Dynamic Cloud Platform par ITAF assure un accès Internet ultra-rapide à tout moment ainsi que des infrastructures nuage bien conçues et sécurisées permettant une transmission, un traitement et un stockage efficaces des données. Une surveillance, un soutien et une assistance en matière de transfert 24h/24, 7j/7, avec le réglage de configuration et avec des applis, se base sur les serveurs physiques et virtuels possédés par ITAF qui fournissent les plus hauts niveaux de sécurité, protégeant ainsi vos données et limitant le temps d’indisponibilité. Contactez-nous pour plus d’informations.

Autres articles de cette catégorie
Contenu non lu
Vous avez encore des sujets plus intéressants à découvrir 94%
Défiler vers le haut